Pourquoi les moustiques ne s’en prennent qu’à vous ?

From our favorite daily French newsletter Time To Sign Off.

Finally, here is the skinny on why certain people get eaten alive and others stay relatively “unbit” by pesky summer mosquitos. I’d always heard/thought that mosquitos preferred the youngest among us and therefore there was finally an advantage in getting older. As it turns out, the facts are a bit more complicated, and more related to size than to age.

Oubliez Piketty, la vraie inégalité (de l’été), c’est celle de la piqûre de moustique. D’après le Smithsonian (célèbre institut de recherche US), 20% des individus sont systématiquement plus piqués que les autres. “Why me ?” vous demandez-vous. On vous explique.

Votre groupe sanguin : vous êtes O ? Ouch ! Les études prouvent que vous serez piqué 2x plus que vos compagnons (de lit) de groupe A et environ 1,5x plus que vos partenaires (de nuit) de groupe B.

Votre empreinte carbone : les moustiques raffolent du dioxyde de carbone et le repèrent à 50 mètres. Or du CO2, tout le monde en émet, mais plus on est grand (et gros), plus on en produit. C’est pour ça que – believe it or not – les adultes sont plus piqués que les enfants.

Votre chaleur : plus vous avez chaud, plus vous attirez les moustiques, ils sont friands de température corporelle élevée et les composants de votre transpiration (acides lactique et urique, ammoniac, etc) sont des nectars pour eux. Ça nous coûte beaucoup de l’avouer, mais cet été, avant de coucher, ce sera une bonne idée de prendre une douche. Froide.

Related Posts with Thumbnails

Facebook comments: